Pour bien commencer!

Pratiqué depuis des siècles au Japon par les petits et les grands, l'origami est un art à la portée de tous.
Il suffit d'aimer faire des choses de ses mains...
Si vous suivez ces quelques conseils, vous obtiendrez à coup sûr des résultats qui vous raviront!

Comment lire un diagramme?

Chaque dessin montre les positions successives du papier, avec les symboles indiquant les plis à effectuer pour passer de l'une à l'autre. Pour "lire" le diagramme, il ne faut donc jamais se focaliser sur une seule étape, mais toujours considérer simultanément une étape et la suivante. La première permet de voir à quel endroit vont se former les plis, la suivante montre le résultat que l'on doit obtenir.

Un diagramme ne se lit pa comme un roman, mais se déchiffre, s'interprète un peu. Cela demande un petit effort au début mais come le vélo, une fois qu'on a compris un pli, on ne l'oublie pas!
Si vous restez vraiment bloqué à une étape, n'hésitez pas à laisser passer quelques jours avant de reprendre.
Vous serez surpris de la facilité avec laquelle vous surmonterez généralement l'obstacle.

Quel papier choisir?

Le choix du papier est un critère important dans l'origami, dans la mesure où il contribue au réalisme du modèle.
Dans ce cas, il faut un papier qui garde le pli mais ne se fragilise pas aux endroits pliés.
Le calque, par exemple, marque très bien le pli, trop bien même, et devient cassant.
D'autres papiers sont trop mous: les plis ne marquent pas et les modèles n'ont pas de tenue.

L'un des meilleurs papiers est le papier kraft: facile à trouver, il a de la tenue, du ressort, une grande résistance à la déchirure et un bel aspect texturé. Le papier blanc que l'on utilise dans les photocopieuses ou les imprimantes est une alternative très convenable.

Il existe également du papier spécial pour l'origami, que l'on trouve dans les magasins d'arts graphiques ou de loisirs créatifs. Fin et résistant et éventuellement bicolore, il présente l'avantage d'être déjà coupé au format carré et décliné dans une multitude de couleurs et de formats.

Vous vous rendrez vite compte que certains modèles très simples à plier, qui vous paraissent un peu décevants sur du papier ordinaire, donnent un résultat spectaculaire s'ils sont réalisés avec un papier bien choisi.

Comment faire un pli?

Pour faire une diagonale, amener l'angle du bas sur l'angle du haut, en les superposant avec soin.
Pour exécuter une médiane, amenez le côté du bas sur le coté du haut.
Maintenez les deux angles avec un doigt, puis pressez sur le centre du pli.
Vérifiez que les angles se superposent exactement.
Maintenez le centre avec la même main, et pressez le pli avec le doigt de l'autre main, du centre vers un côté.
Maintenez ce "demi-pli" près du centre, et pressez la seconde moitié, du centre vers l'autre côté.
Il faut maintenant écraser fermement (pas sauvagement!) le pli, avec l'ongle, par exemple.
C'est là une des méthodes qui permettent de faire de beaux plis.
Vous trouverez très vite celle qui vous conviendra.

Les règles d'or de l'origami

Règle n°1:

Pliez toujours soigneusement et avec précision.
Veillez à ce que les plis soient bien marqués, les angles bien pointus, les bords bien alignés.
Si vous pliez sans soin, le résultat sera décevant.

Règle n°2:

Prenez le temps de ragarder toutes les étapes du diagramme avant de vous lancer.
Vous pourrez alors commencer à plier avec facilité et assurance.

Règle n°3:

Pliez toujours le papier fermement avec le dos de votre ongle.
Les bons plis assurent un pliage facile, et servent de guide dans les étapes suivantes, ou de préparation à une série de plis.

Règle n°4:

Le choix du papier est un élement important de l'origami.
Le papier utilisé pour l'origami doit être résistant et de la couleur appropriée.
Choisissez un papier fin lorsqu'il y a beaucoup d'épaisseurs, un papier épais pour donner du volume, un papier qui a du ressort pour les modèles animés.

Règle n°5:

La plupart des modèles se font à partir d'une feuille de papier carrée.
Assurez-vous qu'elle est réellemnt carrée!

Règle n°6:

Ne vous attaquez pas à des modèles trop difficiles si vous débutez.
Laissez-vous guider par le nombre de cocottes, qui vous indique le degré de difficulté:
vous progresserez en douceur, et vous vous retouverez au niveau 4 sans même vous en apercevoir!

Règle n°7:

Sachez que même un plieur averti obtiendra rarement un modèle parfait du premier coup.
Testez le modèle une première fois pour le découvrir et vous préparez aux obstacles, avant de réaliser votre œuvre sur le beau papier que vous aurez amoureusement choisi et sur lequel il serait dommage de faire des... faux plis.


-----> Remonter en haut de la page <-----

Copyright© 2017 Jacqueline.